Acheter des produits d’ici : petit train (local) va loin !

 
 

Série : Transformer l’industrie cosmétique un geste à la fois

Cette série d’articles explore la manière dont peut être revisitée l’industrie cosmétique à travers différentes questions : contenu et prix des produits, achat local, traitement éthique des animaux et standards de beauté présentés par les compagnies.

 
 
 
photo-1484538441406-ea31a113806f.jpeg
 
 
 

Acheter local occasionne plusieurs répercussions appréciables, dont celles d’avoir un impact positif sur l’environnement et d’encourager notre économie. Cela, parce que les produits fabriqués et/ou cultivés en territoire local parcourent une plus petite distance avant de se retrouver dans votre foyer. De plus, il va de soi qu’en encourageant des entreprises de chez vous, vous faites donc rouler l’économie de chez vous. Cela contribue à créer des emplois, à favoriser de plus petites entreprises qui ont besoin de l’appui de la population pour survivre, et, plus indirectement, à améliorer les services qui vous sont offerts. En effet, les propriétaires d’entreprises locales paient des taxes qui sont réinvesties dans les services que vous utilisez ! Au final, en aidant son voisin, on s’aide aussi soi-même, de même que la planète. 

 

Par ailleurs, le terme « locavore » a été créé en 2005 par quatre femmes de San Francisco pour lancer un défi à la population de leur municipalité de ne consommer que des aliments qui avaient poussé ou été produits dans un rayon de 160 km de chez eux. Le terme a même été élu mot de l’année 2007 par le Oxford American Dictionary ! C’est donc dire que depuis plus d’une décennie, l’achat local crée un engouement dans diverses sphères de l’économie. Depuis quelques temps, ce mouvement d’achat responsable s’étend à toutes sortes de produits autres que les aliments. 

 
 
 
annie-spratt-553052.jpg
 
 
 

Maintenant que vous êtes mieux informés des bienfaits, voire de l’importance d’acheter des produits locaux, voici la bonne nouvelle : de nombreuses marques québécoises de biocosmétiques et de produits ménagers existent sur le marché ! Voici une liste de nos chouchous chez Idoine :

 
 
 
annie-spratt-527629-unsplash.jpg

Zorah (pour leur maquillage)

Druide (gamme plein air et écran solaire)

Bioéternels (baumes à lèvre)

Mont Echo (produits à base d’huile d’argousier)

BKind (pour leurs brosses et leurs vernis à ongles)

Varech et Lichen (surtout pour leurs soins pour hommes)

Kariderm (crème à mains, baume à lèvres) 

Chanv (pour leur déodorant, produits capillaires)

Baleco: Brand : The Uncented Compagny (produits ménagers)

Oneka (produits capilaires)

Hunzaroma (huiles essentielles et pharmacie verte)

 
 

Éliane Dussault

Éliane est candidate au doctorat en sexologie. Elle étudie notamment le rôle de la présence attentive en lien avec la sexualité de populations adultes. Elle a à cœur le mieux-être et la santé des individus dans toutes les sphères de leurs vies et c’est d’ailleurs cette même vocation qui l’a poussée à écrire sur le sujet des cosmétiques biologiques. Éliane écrit également sur le blogue d’Evive smoothie, une compagnie locale qui a pour mission de donner le pouvoir aux gens de mieux s’alimenter.

Lire ses articles ici

 

Découvrir la série