Avoir un impact positif en affaires

 
 
daria-shevtsova-411553-unsplash.jpg

Comment peut-on changer le milieu des affaires de nos jours? Beaucoup dénoncent la façon dont le capitalisme nous contraint sans cesse à davantage de consommation, davantage de production, ce qui réduit la disponibilité des ressources naturelles de notre planète, en plus de polluer davantage et d’avoir également des retombées négatives chez les êtres vivants. Par exemple, centrer son modèle d’affaires principalement sur la productivité a des impacts négatifs sur la santé mentale des employés en étant entre autres liée à davantage d’épuisement professionnel.

N’est-il donc pas logique de penser qu’il est de la responsabilité des dirigeants d’entreprises de repenser leurs modèles d’affaires pour avoir un impact plus positif?

Cette façon de faire des affaires requerrait un équilibre entre les profits générés par une entreprise, versus le souci éthique de l’entreprise d’avoir un impact positif, des objectifs profitables à tous les niveaux (environnemental, social et culturel – ainsi qu’offrant de bonnes conditions de travail à leurs employés / les meilleurs produits et services pour les clients) et à long terme.

Cependant, une certaine vague de scepticisme quant à cette manière de faire des affaires circule présentement. En effet, les entreprises locales, biologiques, véganes, équitables et j’en passe, paient des accréditations fort coûteuses pour afficher leur transparence et la qualité de leurs produits.

Pourtant, cette manière de gérer une entreprise nous semble être la meilleure, voire la seule façon de faire des affaires si on pense au futur de notre planète et des espèces vivantes, incluant la nôtre. Il semble donc contre-intuitif que ce soit aux entreprises bien intentionnées de payer ces accréditations, plutôt qu’à ceux ne souhaitant que générer des profits à un prix bien élevé sur le plan environnemental et social, de payer des pénalités. Qu’en dites-vous?

N’oublions pas que chaque achat que nous faisons comporte un caractère politique, car nous faisons le choix non seulement du produit ou du service, mais aussi de l’éthique derrière l’entreprise qui nous les vend.

 

En somme, en tant que consommateur.trice, croyez-vous qu’il serait possible pour vous d’encourager davantage d’entreprises qui souhaitent avoir des retombées positives autour d’elles?

 
 

Éliane Dussault

Éliane est candidate au doctorat en sexologie. Elle étudie notamment le rôle de la présence attentive en lien avec la sexualité de populations adultes. Elle a à cœur le mieux-être et la santé des individus dans toutes les sphères de leurs vies et c’est d’ailleurs cette même vocation qui l’a poussée à écrire sur le sujet des cosmétiques biologiques. Éliane écrit également sur le blogue d’Evive smoothie, une compagnie locale qui a pour mission de donner le pouvoir aux gens de mieux s’alimenter.

Lire ses articles ici