Heureuse année 2019!

 
 
nordwood-themes-1092996-unsplash.jpg
 

Êtes-vous du type à prévoir des résolutions pour la nouvelle année? Certaines personnes profitent de la symbolique qu’offre la nouvelle année pour tourner la page, commencer de nouveaux projets du bon pied, ou simplement faire davantage attention à elles.

D’autres sont sceptiques quant à la durabilité des résolutions de la nouvelle année, ou trouvent cette habitude un peu cliché. Il est vrai que plusieurs résolutions pleines de bonnes intentions finissent par être oubliées après les premiers mois, voire les premières semaines suite auxquels elles sont adoptées.

Quoiqu’il en soit, j’ai toujours aimé associer début d’année et nouvelles idées, habitudes et façons de travailler sur soi, pour ultimement sentir que je m’améliore constamment dans les différentes sphères de ma vie.

 

Résolutions intrinsèques ou extrinsèques

Selon moi, la clé du succès pour adopter des résolutions qui seront toujours en place à la fin de l’année repose d’abord sur les motivations qui sous-tendent ces résolutions. Sont-elles intrinsèques ou extrinsèques?

Votre abonnement au gym sert-il à vous sentir plus en forme, mieux dans votre peau, ou sert-il à préparer votre corps à entrer dans votre maillot préféré en vue de l’été?

Les motivations intrinsèques, qui sont émotionnellement gratifiantes pour l’individu qui les adopte, permettent d’adopter de nouveaux comportements et attitudes de façon plus durable que les motivations extrinsèques, qui visent davantage à obtenir des récompenses extérieures.

 
cristian-escobar-297114-unsplash.jpg
 

L’amour et la connaissance de soi

Cela m’amène au deuxième élément qui fait la différence entre des résolutions adoptées à long terme ou abandonnées à la première difficulté. Je crois que les motivations intrinsèques permettant un changement souhaitable demandent de l’amour et de la connaissance de soi.

L’amour de soi, c’est d’écouter ce qui est bon pour nous et notre santé (physique, mentale, émotionnelle, relationnelle, etc.), et de garder cela constamment en tête lorsqu’on tente d’adopter des habitudes et attitudes plus souhaitables pour nous.

La connaissance de soi, c’est d’être capable de découvrir et d’être à l’écoute de ce qui nous aide à nous aimer, nous accepter davantage. Cela peut être le travail de toute une vie. Dans ce cas et finalement, soyons patients avec nous-mêmes!

Les résolutions de la nouvelle année peuvent être un tremplin au mieux-être ; elles ne doivent pas devenir une source d’acharnement sur soi ou de culpabilité. En ce sens, il faut également se fixer des objectifs qui sont réalistes pour soi.

 

Sur ces réflexions, je vous souhaite une année 2019 haute en introspection et en travail sur soi, de même que des moments de véritable bonheur!

 
 

Éliane Dussault

Éliane est candidate au doctorat en sexologie. Elle étudie notamment le rôle de la présence attentive en lien avec la sexualité de populations adultes. Elle a à cœur le mieux-être et la santé des individus dans toutes les sphères de leurs vies et c’est d’ailleurs cette même vocation qui l’a poussée à écrire sur le sujet des cosmétiques biologiques.

Lire ses articles ici