Mon aventure Idoine

 
 
marysederaiche-idoine.jpg
 
 

Il y a deux mois, j’ai commencé à utiliser la gamme complète de soins pour peau mixte de Idoine. Pour la première fois depuis longtemps, j’ai perçu un réel changement à ma peau. Qui aurait cru que des soins cosmétiques biologiques et équitables faits à base d'huiles essentielles et végétales puissent améliorer ma peau alors que des produits prescrits par ma dermatologue n’ont eu aucun impact?

 
 

Pourquoi est-ce que je vous raconte cela? Voici mon histoire…

Je me nomme Maryse Deraîche, je suis journaliste et il y a quelque temps de cela j’étais aussi une personne obèse. À la suite d’une chirurgie bariatrique, j’ai perdu plus de deux cents livres et ce fut une véritable libération. Toutefois cette liberté n’a pas été sans conséquence. Mon corps a subi d’énormes changements, notamment au niveau endocrinien. Malheureusement, en subissant ces débalancements hormonaux, mon visage s’est couvert de boutons, de comédons, d’irrégularités… Un vrai désastre!

Alors que je n’avais encore jamais souffert d’acné de ma vie (j’y ai même échappé à l’adolescence), je me retrouvais défigurée! À trente-deux ans, je vivais ma première crise d’acné. J’ai rapidement pris rendez-vous avec mon médecin afin d’obtenir une requête pour voir un dermatologue. En signant ma requête, mon médecin m’a aussi prescrit un traitement antibiotique et des crèmes topiques afin de tenter de régler mon problème. Mis à part un portefeuille plus léger, je n’y ai vu aucune différence.

Après des mois d’attente et de dommages cutanés (et psychologiques), je rencontre finalement une dermatologue qui, bien sûr, souhaite me prescrire un traitement d'isotrétinoïne (Accutane). Que pouvais-je faire d’autre que d’accepter ce traitement? J’en avais déjà tant essayé... Alors, malgré mes nombreuses craintes, je suis ressortie de la clinique avec une prescription d’Accutane.

Pendant neuf mois, j’ai pris de l’isotrétinoïne à raison de 80 mg par jour. La sécheresse était telle que j’éprouvais des difficultés à respirer la nuit et que mon nez saignait régulièrement, mais le pire, ce sont mes yeux. L’isotrétinoïne a laissé des dommages irréparables à mes yeux, je souffre maintenant de sécheresse oculaire au point où je ne peux plus porter mes verres de contact et je dois être suivie en ophtalmologie pour essayer un nouveau traitement qui n’est pas encore éprouvé. Par contre, à 256$ par mois, on peut dire qu’il éprouve mon portefeuille lui aussi!

 
 
idoine-sand.jpg
 
 

Est-ce que j’ai pu me débarrasser de mon acné au moins?

Oui! Mais un an après mon traitement à l’isotrétinoïne, j’ai vu des boutons réapparaitre ici et là, j’ai des comédons qui reviennent sans arrêt et ma peau est toujours aussi granuleuse, en plus d’être couverte de cicatrices d’acné.

Après avoir subi tout ça, j’ai décidé que c’en était fini des produits chimiques qui ne sont pas si efficaces que cela, qui font des dommages permanents à mon corps et qui me ruinent. À la suite de plusieurs mois de recherches et d’études sur les différentes façons de s’occuper de sa peau, je me suis rendu compte que les nombreux ingrédients chimiques contenus dans mes soins aggravaient la situation en bouleversant davantage mon système endocrinien.

Il était temps de passer aux soins naturels, biologiques… et efficaces!

Je me suis alors attelée à la tâche en suivant des ateliers en naturopathie, en dévalisant la bibliothèque de ses livres sur les soins biologiques et naturels et en dévorant toutes les informations crédibles que je pouvais trouver sur le sujet. Après tout cela, je me suis mise à fabriquer moi-même mes soins cosmétiques.

Quel bel univers je découvrais en plus d’avoir l’impression d’éloigner le cancer, de rétablir les dommages faits à mon système endocrinien et de voir une réelle différence sur ma peau!

 
 
Les problèmes de peau ne sont pas rares chez les opérés bariatriques, bien au contraire!
 
 

Et maintenant?

En tant que porte-parole des personnes obèses ayant subi une chirurgie bariatrique, je ressens le besoin d’aider les opérés à y voir plus clair en ce qui concerne les différentes conséquences que cette chirurgie occasionne. Lorsque j’ai commencé à avoir des problèmes de peau, j’ai tout de suite pensé que cette chirurgie pouvait en être la cause, car j’avais le souvenir que ma tante (elle aussi opérée) avait déjà eu ce genre de problème. Je suis donc allée faire un petit sondage sur un forum de discussion spécialisé et j’ai été étonnée par le nombre de réponses que j’ai obtenues. Les problèmes de peau ne sont pas rares chez les opérés bariatriques, bien au contraire!

 
 

Il fallait trouver une solution

Mes produits maison fonctionnaient bien, mais je voulais aller plus loin et en découvrir davantage. J’ai donc commencé à fouiner sur le web pour trouver des compagnies québécoises qui se sont penchées sur le sujet en profondeur et qui ont développé des gammes de soins complètes. J’ai découvert Idoine! Après être entrée en contact avec Catherine Meunier, la créatrice de ces soins cosmétiques, je me suis rendu compte qu’on partageait le même désir d’utiliser des produits qui soient biologiques et équitables, tout en étant performants. Confrontée elle aussi a une peau qui fait des chichis même à l’âge adulte, Catherine savait exactement ce que je vivais et ce que je recherchais dans une gamme de soins.

J’ai donc décidé de tester ses produits!

Pendant deux mois, j’ai utilisé la gamme de produits pour peau mixte de Idoine et j’ai tout noté! La réaction de ma peau au fil des jours, mes impressions sur les textures et les odeurs des produits, même le format des bouteilles… J’ai été un cobaye parfait!

Je vous partage le journal de bord de ma nouvelle routine Idoine dans un prochain article, ne ratez pas cela!

 
 

Maryse Deraîche

Ayant souffert d’obésité, et subissant aujourd’hui d’importantes conséquences à la suite de sa victoire contre la maladie, Maryse s’est investie dans cette cause et en est devenue la fière représentante. Avec les années, la cosmétologie biologique est devenue une passion pour Maryse et c’est avec toute la générosité qu’on lui connait de son expérience personnelle qu’elle s’entretiendra sur ce sujet passionnant.

Lire ses articles ici