Incarner son corps, l’un des secrets d’une bonne santé

Dans le cadre d’un mode de vie sain, toutes sortes de bonnes habitudes peuvent être adoptées : saine alimentation, exercice physique, utilisation de produits ménagers et cosmétiques naturels, pratiques de relaxation, etc. 

Cependant, les pratiques adoptées pour conserver un mode de vie et un corps sain peuvent comporter des risques si on les adopte machinalement, pour se donner bonne conscience ou par peur d’avoir des troubles de santé. Par exemple, faire de l’activité physique sans dialoguer avec son corps peut mener à des blessures, ce qui ne nous rend ultimement pas service, même si au départ l’intention peut être de se mettre en forme. Au contraire, entretenir un dialogue avec son corps, c’est-à-dire faire l’expérience de son corps dans le monde, avoir conscience des sensations du corps, et en particulier en relation avec le monde extérieur, a le potentiel de permettre un plus grand bien-être. En effet, une grande partie de la cognition proviendrait, voire dépendrait des informations corporelles, qui peuvent avoir un rôle fonctionnel dans l’intégration des connaissances sur le monde. À titre d’exemple, saviez-vous que les émotions ressenties proviennent à la base de sensations physiques (par exemple, l’estomac qui se noue pouvant indiquer le stress, ou une sensation d’expansion dans la poitrine pouvant indiquer le bonheur) ?

Par ailleurs, nos rythmes de vie et nos besoins corporels différents peuvent faire en sorte que toute habitude de vie ne convient pas de la même façon à tout le monde, ou à une même personne d’un moment à un autre de sa vie. L’une des manières de parvenir à adopter un rythme de vie optimal pour soi-même, c’est de noter les moments où on se sent le mieux – ou le moins bien, et tenter d’investiguer avec curiosité à quelles habitudes ces états sont liés. Faire cela demande du temps et une relation respectueuse avec soi-même et son corps, mais c’est tellement payant au bout de la ligne ! En somme, le corps étant le véhicule qui nous accompagne tout au long de notre vie, non seulement il est favorable de l’entretenir pour le garder sain, mais il est davantage souhaitable de l’habiter et être à son écoute.

*Photo par : Ariane Vermeersh

Français